Questions fréquentes

Il n’y a pas de réponse type, chaque problématique est différente, on adapte ensemble le nombre et le rythme de nos rencontres. Ma pratique s’inscrit dans la mouvance des thérapies dites brèves, le travail est orienté vers vos solutions. Parfois une séance suffit à dépasser un blocage ou bien se débarrasser d’une peur phobique, mais d’une façon générale il faut compter entre 2 et 10 séances. 

Bien sûr que oui, mais c’est vous qui allez vous manipuler en fonction de vos propres objectifs. Mon travail consiste justement à vous faire accéder à un état où ce travail inconscient est possible par vous même. Je vous donne les clefs, à vous d’ouvrir les bonnes portes pour changer. 

Si votre objectif est de vous endormir, il est fort probable que cela fonctionne mais en général les personnes cherchent au contraire à se réveiller de leur routine, leur rumination, leur autosuggestion négative. Dans un état d’hypnose on est dans un état qui à bien des égards  rappelle le sommeil : sa conscience est modifiée, son imaginaire activé, mais  votre observateur intérieur est toujours conscient de ce qui se passe et “monte la garde”, vous pouvez sortir de cet état quand vous le désirez. Les séances se déroulent le plus souvent assis sur une chaise ou bien debout, ainsi le corps est souvent sollicité lors des séances. Une main qui se soulève, le corps qui avance sont autant de signaux déjà symbolique que les choses bougent pour la personne. 

Une première séance en présence de votre enfant doit être envisagée afin de clarifier les attentes de chacun et valider la démarche globale de suivi. Au besoin un travail familial  pourra être envisagé en co-thérapie avec un autre professionnel. Selon les besoins vous pourrez assister à la séance. 

Derrière ce terme un peu énigmatique se cache un champ disciplinaire thérapeutique qui pourrait se résumer par « l’art de la communication et du changement ». La PNL est issue de la recherche de deux scientifiques américains, Richard Bandler et John Grinder, qui ont étudié et modélisé dans les années 1970 les procédés des grands thérapeutes de leur époque  parmi lesquels Fritz Perls, le fondateur de la Gestalt-thérapie, et Milton Erickson, le père de l’ hypnose thérapeutique. De ce travail de recherche, complété par de nombreux disciples de Bandler et Grinder, sont nés des techniques d’entretien, des outils de questionnement et des protocoles de changement. Les séances consistent à identifier le problème à l’origine de la souffrance de la personne, mettre à jour quels sont ses objectifs afin de proposer un ou plusieurs protocoles pour l’aider à mobiliser ses ressources et débloquer la situation-problème.

Le principe des séances familiales est de permettre aux membres présents de s’auto-informer, c’est dire faire circuler des informations qui ont du sens et rechercher les ressources internes propices au changement. Mon rôle de praticien est de favoriser cet espace d’échange avec des outils créatifs comme l’utilisation de jeux systémiques ( “dixsyst”, jeu de “loi”…) et de rechercher avec vous comment certains fonctionnements peuvent générer de la souffrance et quelles ressources internes vous pouvez solliciter. La configuration des  séances peut varier d’une fois à l’autre ainsi que les personnes invitées. Pour ce travail je fais souvent appel à un co thérapeute ( Benjamin Pervenchon) qui participe à une ou plusieurs séances. 

Avez vous déjà vu un film, vu un spectacle, lu un livre qui vous a bouleversé ? vous êtes donc hypnotisable ! L’état d’hypnose est un état naturel que l’on traverse plusieurs fois par jour, c’est ce moment de rêverie où le temps n’a plus de prise, où les émotions parlent. Les personnes sont plus ou moins réceptives lors des séances, il faut parfois plusieurs séances pour qu’une personne apprenne à aller dans cet état, c’est un véritable apprentissage qui est thérapeutique en soi. 

L’hypnose  n’est pas un acte médical, je ne suis ni médecin, ni psychiatre. Je suis signataire d’une charte déontologique qui me lie à respecter la déontologie de ma pratique.

Définition de votre objectif : Qu’attendez vous de cette séance?

Phase d’induction : C’est le chemin qui mène à un état modifié de conscience, je vous aide à activer vos parts créatives et pleines de ressources, stimuler les parties de vous à l’œuvre dans les situations problèmes, c’est au cours de cette phase que vous apprenez à communiquer avec vous-même au plus profond de vous. Cela se passe , assis ou debout, souvent le corps est en mouvement, les yeux ouverts ou fermés, vous devenez l’observateur de votre propre fonctionnement, vous devenez conscient de l’existence de votre inconscient.

Avec les enfants cette phase se déroule par le biais de métaphores, on joue à faire comme si…

Phase de travail sous hypnose : A ce stade, vous ne dormez pas, au contraire ! Vous réveillez tout votre potentiel intérieur. C’est au cours de cette phase que le travail de communication entre les parts de soi, la compréhension et l’expression de vos émotions, l’émergence de solutions nouvelles, une nouvelle lecture de votre histoire passée et future se produit. Le ressenti en état d’hypnose est variable selon les séances et selon les individus. A chaque instant vous gardez le contrôle, vous pouvez sortir à votre guise de cet état pour pouvoir y replonger ensuite plus aisément, ma voix vous guide avec bienveillance.

Phase de réveil : C’est la phase de retour à un niveau de conscience plus classique, c’est le moment d’intégrer tout ce qui aura été vécu.

C’est un lâcher-prise que vous seul contrôlez. De fait, vous ne pourrez JAMAIS faire quelque chose qui ira à l’encontre de votre intégrité physique ou morale

Il existe une impossibilité « technique » : chez les patients au profil psychotique, le délire en phase active empêche toute  mise en relation et le travail à partir du monde interne du patient s’en trouve empêché.